L’ANAAFA face au RGPD
NTIC 15 mai 2018

L’ANAAFA face au RGPD


Nous non plus, nous ne dérogerons pas à la règle et tous les services de l’ANAAFA travaillent à la mise en conformité de ses procédures pour la protection de vos données. Work in progress.

 

Depuis 2016, l’ANAAFA s’est adaptée aux transformations de la réglementation numérique. Un Correspondant informatique et libertés (CIL) a été désigné et différents projets de mise en conformité ont été conduits et finalisés. De nombreuses résolutions concernant les mesures de sécurité, de protection des données, les registres des traitements, le droit à l’oubli ont déjà été mises en œuvre et d’autres le seront prochainement.
En sa qualité de sous-traitant pour certains traitements de données, l’ANAAFA se rapprochera de ses adhérents d’ici peu afin d’obtenir leur consentement.

Le RGPD concerne également l’ANAAFA en sa qualité d’éditeur du logiciel AIDAVOCAT. Ce service se met en conformité avec le RGPD sur l’ensemble de ses procédures internes dans le cadre du suivi des clients (support téléphonique, prise en main à distance…).
De plus, les logiciels de gestion, tel qu’AIDAVOCAT, se doivent de permettre à leurs utilisateurs de respecter eux-mêmes les obligations liées au RGPD (archivage, épuration, portabilité…).Dans une prochaine mise à jour, le logiciel AIDAVOCAT Gestion vous permettra de disposer des outils nécessaires au respect du RGPD.

Pour les avocats utilisateurs d’AIDAVOCAT Gestion, nous attirons votre attention en ce qui concerne la clientèle de votre cabinet. L’avocat en charge du traitement des données personnelles doit notamment définir une politique de durée de conservation des données (cf. « Guide pratique - Les avocats et le règlement général sur la protection des données (RGPD) » édité par le CNB).
De même, l’accès aux données doit également être sécurisé et ceci quel que soit le format de ces données (papier, numérique). La mise en place d’un accès sécurisé (mot de passe…) aux applications, aux postes informatiques (poste personnel, serveur…) est donc indispensable.


Pour + d'infos
« Le secret à l'heure du RGPD »
par Alain BENSOUSSAN, avocat au Barreau de Paris, spécialiste en droit numérique

Partager

Le kiosque

Maître n°245

3ème trimestre 2018

Guide Jeunes Avocats

LIRE