La retraite : plus d'une démarche à faire ! PDF Imprimer Envoyer
Jeudi, 07 Septembre 2017 14:00

Votre salarié a liquidé ses droits à la retraite ? Au moment de son départ, vous lui avez versé son indemnité de fin de carrière.

Pour bon nombre d’employeurs, l’aventure s’arrête ici… cependant, pour les cabinets d’avocat, découvrez les deux opérations essentielles qu’il reste à accomplir.

 

 

 

 

La demande de retraite de votre salarié a été constituée auprès de la CNAV (régime général) et de KERIALIS (régime complémentaire conventionnel). Cette liquidation des droits ne déclenche ni le remboursement de l’IFC ni le versement de la retraite.
 

Le remboursement de l’indemnité de fin de carrière (IFC)

En tant que dernier employeur, une fois l’indemnité de fin de carrière versée, vous devez transmettre une demande de remboursement à KERIALIS.

Cette demande doit être accompagnée d’un bulletin de paie ne comportant que l’indemnité de fin de carrière (ou de tout autre document détaillant les montants brut et net de cet IFC, ainsi que le détail des cotisations y afférentes).

La caisse vous remboursera alors tout ou partie des montants versés.

 

La liquidation de la retraite supplémentaire

De son côté, votre salarié doit demander la liquidation de sa retraite supplémentaire. Ce supplément de retraite est quérable et ne sera versé que sur demande du salarié.

Cette demande pour la retraite supplémentaire doit être effectuée de manière distincte de celle de la retraite complémentaire.

La liquidation des droits effectuée auprès de la CNAV et de KERIALIS ne déclenche pas la liquidation des droits à la retraite supplémentaire. Il est donc utile, dans le cadre de votre devoir de conseil et d’information de l’indiquer à votre salarié au moment de son départ.

 

 

<< Retour